Archive

Archives pour 04/2017

Nos plantes aromatiques

15/04/2017 Comments off

Notre projet : Les plantes aromatiques

 

Le dossier complet sur les aromatiques du jardin

 
 
Diaporama sur la plantation des plantes aromatiques
 

 

#

Avez- vous bien ( tout ) compris ?

 Faites l’ exercice suivant

 

B2I et Horticulture : Les Plantes aromatiques


 

 

Trouver le genre d'une plante aromatique
à partir d'une liste


 

 

Trouver le genre d'une plante aromatique
en déplaçant l 'étiquette du genre sur la bonne photographie


 

Trouver le genre d'une plante aromatique
en réalisant les mots croisés


Autres Articles sur les plantes aromatiques

Basilic

– La récolte du Basilic

Tags:

La biodiversité au jardin

13/04/2017 Comments off

Notre projet biodiversité au jardin

Favoriser la biodiversité au jardin, c'est avoir un équilibre entre des espèces végétales et animales variées ; c’est accueillir les auxiliaires de culture qui nous aident à lutter contre les organismes nuisibles, ainsi que les oiseaux, les papillons et les insectes pollinisateurs.

Les auxiliaires pour lutter contre les animaux nuisibles du jardin

Il peut s'agir d'oiseaux, d'insectes, qui se nourrissent ou qui parasitent les ennemis de nos cultures.  La réalisation d'abris  attireront ces auxiliaires de culture : araignées, coccinelles, chrysopes, hérissons, oiseaux, punaises.

 

       Les plantes qui attirent les pollinisateurs,

  • Les plantes mellifères, c'est-à-dire produisant un suc avec lequel les abeilles font le miel (Lavande, Romarin, Rose trémière, Pavots décoratifs),  pour attirer les abeilles.

  • Les plantes pour attirer les papillons (Rhododendron, Lilas, Buddleia (arbuste aux papillons), Thym, Hebe (véronique…), Lavande

 

  • Les plantes à baies ( voir l’article) qui attirent et nourrissent les oiseaux (Sorbier, Sureau, Cotonéaster, Viorne…)

     

    Et celles qui repoussent les parasites.

  • Les plantes aromatiques ( voir le projet sur les plantes aromatiques ) par leur odeur, repoussent certains parasites comme les pucerons (Aneth, Persil, Sarriette, Menthe, Lavande).
  •  Le Cerfeuil, la Bourrache éloignent les limaces.
  • La tagète patula ou  Oeillet d’Inde repoussent les mouches blanches ou aleurodes.
  • Le Ricin ( voir l’article : les plantes toxiques) attire les doryphores qui vont mourir intoxiqués.  

 

 

Des exemples de lutte  biologique :

Réaliser un gite à coccinelles

 

    • Réaliser des petits habitats pour les animaux (souches, bambous coupés, tas de pierres, meules de foin) qui vont abriter une grande variété d’animaux variés.

    .

     

    • Avoir des haies qui offrent un refuge pour les oiseaux, insectes et petits mammifères. ( voir le site Prom’haie ). Toute plantation se fait au minimum à 50cm de la limite de propriété si elle ne dépasse pas 2m de hauteur. Les arbres de plus de 2m de haut devront être installés à plus de 2m de la limite. ( voir le site de noé conservation : Créer une haie riche en biodiversité)

     

    • Aménager le bassin ( voir notre article : Le bassin), les poissons détruisent les moustiques et autres insectes.

     

    P1130238.JPG

     

    • Attirer les oiseaux, avec des nichoirs et des abreuvoirs et des boules de graisse mélangées à des graines en hiver. (voir notre article : nourrir les oiseaux en hiver)

     

    Les fabrications réalisées

    Voir le document sur les fabrications

       

      En savoir plus

       

      Gestion des prairies dans le département 92 : Ouvrir en Pdf

      Voir le projet sur le développement durable

      Voir le site nichoir.net

      Tags:

      Notre projet  » Embellissement du collège

      09/04/2017 Comments off

      La section « Espace rural, environnement » du collège Jules Verne de Rueil Malmaison a pour projet d'aménager le jardin, et de décorer les couloirs et classes de la Segpa avec des bacs de plantes d'orangerie.

      Puis la passerelle de l'entrée du collège sera décorée par de nombreux pots de couleur pour faire le lien entre le jardin et les bâtiments.

      Projet embellissement du collège

      Les élèves devront mener différentes  productions (Cordyline australis et Ficus benjamina), cultiver les plantes,effectuer les plantations dans les pots et jardinières. Faire régulièrement l'entretien.

      Notre projet " L'école verte "

      Mise en culture des plantes

      Cordyline Australis

      Les graines de Cordyline australis seront récoltées fraiches en automne puis semées immédiatement, les plantules seront repiquées au printemps et placées pour l'été sous chassis. Il faut 3 années de culture pour avoir une plante conséquente.

      P3108345.JPG

      P3108342.JPG

      photos 1237.JPG
      plantule empotage au printemps 3eme année de culture

       

       

      Ficus benjamina

      Des boutures de Ficus benjamina et de Schefflera arboricola sont placées en serre chaude sous tunnel, après quelques semaines, on effectue un premier empotage. Il faut 5 années de culture pour avoir une plante conséquente.

      DSC00552.JPGP1160925.JPGP1140502.JPG

       

      Pots et jardinières

      Des jardinières de 1M20 de long permettront de décorer les couloirs des bâtiments, les plantes seront placées à l'extérieur l'été et  arrosées avec un système de gouttes à gouttes.

      photos 1207.JPG

       

      Pour décorer la passerelle, des pots en résine de couleurpot.jpg

       

       

      Plantation et mise en place

      Cliquer sur la flèche pour lancer le diaporama

       

      Tags:

      La division de plantes vivaces

      09/04/2017 Comments off

      La multiplication végétative des plantes (division, bouturage, marcottage, stolon, rhizome, greffe) ne fait pas intervenir la sexualité (formation de graines) des plantes. Les plantes sont donc identiques à la plante mère, elles sont clonées. C’est un mode de multiplication fréquent chez les plantes, et facile à réussir pour le jardinier.

      On divise les touffes de vivaces au bout de quelques années, lorsque les plantes se gênent, ou fleurissent moins.

      A quelle époque ?

       

      Plutôt au printemps, ou à l’automne, tous les 3/4 ans car la pousse des racines entraine la pousse de nouvelles plantes, et une nouvelle vigueur, mais peut aussi retarder la floraison.

      a

      Vidéo de terre- nature : séparer une touffe de Miscanthus

       

       

       

      Voir la fiche technique réalisée par les élèves :

      les étapes de la division de vivaces

       

       

      La division de touffes d’ Hémérocallis

       

       

      Vidéo réalisée par les élèves de 3 ème 7

       

      La division de Ciboulette en 3 photographies

       

      Sortir la plante du pot

      Diviser la motte de racines

      Séparation en 2

       

       

      La division de touffes consiste à séparer une souche en plusieurs parties

      qui donneront autant de nouvelles plantes identiques à la plante mère.

       

       

      Avez- vous bien ( tout ) compris ?

       

      Faites l’exercice suivant :

       

      Division de vivaces